CR NOC’O Course au Score Nocturne

Compte rendu de ma 1ere CO de cette année 2014: c’est de saison, une CO au score en nocturne organisée par le COTS (Tours-Sud) dans la foret de Loches (37 Indre-et-Loire): La NOC’O 3ieme édition

3 formats au choix: 1h, 2h, ou 3h. En individuel ou en Equipe de 2.

Pour l’occasion, je profitais de l’évènement pour faire découvrir la CO à un collègue avec qui je m’entraine en course à pied pendant les pause-déjeuner en semaine. Du coup, format Equipe, et on s’inscrit sur le format 3h (tant qu’à faire, et ca me servira de sortie longue du weekend en vue de ma préparation du Marathon de Cheverny)

Départ en masse à 19h, 128 concurrents au départ. Découverte de la carte:NOCO

Equipements pour l’occasion;

  • Habillé en NONAME en haut,
  • manchon BVSport pour ne pas avoir de crampe après les 3h d’effort et avoir le mollet bien tenu,
  • Guetres Raidlight
  • Eclairage RunLight une innovation Kalenji(un tout nouveau produit qui fera l’objet d’un article très prochainement) + lampe frontale Pop-Lite
  • Chaussettes trail spécifique que je viens d’acheter chez Lidl (une bonne surprise: pas d’échauffement, pas d’ampoule)
  • Chaussures OASICS avec lacets Xtenex

Après lecture rapide de la carte, on décide de partir comme si on pouvait tout prendre…pas de stratégie de balises qui vaudrait + de points…on part vers la 215 pour faire une boucle et toutes les prendre. On avisera par la suite fonction du chrono:

NOCO Carte+trace

On aurait peut être du démarrer par les 213 et 214, mais on s’est qu’on les prendra sur le retour si on a encore le temps….1ere erreur ! on aurait du les prendre…

on est tout de suite bien dans la carte et on tombe vite dans la foret noire, avec tous les autres concurrents qui se dispersent un peu partout. On se retrouve vite seuls, avec 1 ou 2 autre équipes.

216,217, en azimut, aucun problème. D’entrée on a les pieds trempés car avec ce qui est tombé les jours précédents, autant dire que la foret et le sol sont très humides. Mais on s’en doutait un peu qu’on ne garderait pas les pieds au sec bien longtemps. Mon collègue est bien, et on fonce tels des sangliers.

222: pour la rejoindre on longe la route (qui était interdite) donc, on est dans du gras et un peu pentu (chute de mon collègue lors d’une glissade..) tout près de la 222, on se fait doubler par un concurrent seul, qui va a vive allure… sans cheveux, on découvrira le lendemain qu’il s’agissait du 1er qui a presque réussit l’exploit de tout ramasser !)

au moment de poinçonner la 222, on ne voyait déjà plus ce concurrent.

229,220 sans encombre.

240: je décide de suivre le chemin qui je pense nous mènera direct dans la zone « vert foncé » et on sera à l’intersection avec le fossé….trop simple. Sur place, et tapissé de feuille, on dévie très vite de ce chemin pour un autre chemin. On décide de rentrer dans les broussailles serrées…mais est-on aller trop loin? sommes nous trop prêts? on trainaille, on se perd, on voit un fossé, on le suit, on trouve rien, cela ne doit pas être le bon. D’autres concurrent arrivent, et cherchent aussi, et sont aussi perdus que nous. Apres 15 minutes, on décide de revenir vers l’allée goudronnée, pour repartir sur une base saine: et on ratisse a 5-10 mètres de distance l’un de l’autre. Perso, je fais l’azimut et ne me fie plus au chemin => tactique payante car je la trouve direct !! mon collègue avait lui filer vers un chemin parallèle !!

on continue notre tournée de balises, on retrouve au passage les équipes du club ORIENTATION36 qui eux avaient trouvé direct le 240. on les double et on enchaine: 237,236,221.

La on fait un point chrono: ma montre indique 1h15 de course. mon collègue regarde sa montre….21h…soit près de 2h de course… REFLEXION…. j’avais laissé un paramètre sur ma montre GPS d’arreter le chrono lorsque la vitesse de course était <3km/H…. on ne sait plus a 10 minutes près l’heure d’arrivée….

on décide alors de laisser la 219, et de filer vers 231. La fatigue se fait sentir après 2h de course, surtout pour mon collègue. Petite pause de 10-15 minutes: Barre de céréales + boisson après la 238.

on prend la 212 au passage, et on enchaine par de longues courses sur les allées et de petits azimuts pour prendre la 211, 218,226,234. Pour Sortir de la 234, on empreinte des chemins balisés par les sangliers !! petit stress, mais on n’en a pas vu.

La RunLight Kalenji est terriblement efficace comme éclairage, et balaie bien le devant des pieds…on voit comme en plein jour. J’allume simplement ma frontale faisceau étroit pour voir les balises de loin, pour voir briller la bande réfléchissante.

223 sans problème…petite question: on rentre par la 225 /228 / 210 ou on rentre direct: 228/210 ? reste 20 minutes. Mon part’ me dit qu’il peine et ne peut pas accélérer mais plutôt juste trottiner au rythme qu’il est. On choisit la sagesse, surtout qu’on ne sait pas trop a 5-10 minute près l’heure à laquelle on doit rentrer.

228 facile, 210 un peu plus dur car la balise était derrière une souche et donc non réfléchissante !

on finit par arriver (avec un bon faux plat) a 2h57 !! Bon timing sans trop le vouloir (le pouvoir !)

Temps Intermédiaires

390 points recueillis et de bons azimuts et une plutôt bonne orientation. Pour faire +, il aurait fallu courir plus vite et ne pas se tromper à la 240. mais que ca fait du bien une orientation dans une belle foret propre et sous la pleine lune. A refaire et revivre dès que possible

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s